libido à 50 ans
Vie de Société

La libido à 50 ans : mythe ou réalité ?

C’est un sujet vraiment compliqué à aborder. Mais pourquoi ? Sans doute parce que encore un peu tabou non ?

En parlant avec mes amies quinqua, je me suis rendu compte que la libido à 50 ans avait toute sa place mais qu’elle était encore trop souvent exclue des mentalités et souvent associée à de la déviance. Cette déviance échappant miraculeusement aux hommes !

D’ailleurs au siècle dernier, le désir sexuel était encore assimilé à la névrose et l’hystérie.

Je cite Nathalie Giraud, sexothérapeute :

« Les femmes ont intériorisé des siècles d’Histoire et le regard moralisateur que posent la société, la religion et l’éducation sur la sexualité féminine ».

« La définition que nous avons d’une libido « convenable » nous vient du passé et nous a été transmise de génération en génération, sans parler des stéréotypes de genre encore tenaces qui voudraient qu’un homme ait « tout le temps envie » tandis que la libido féminine serait compliquée (car dans la tête…) !

« Ces éléments expliquent la lutte intérieure qui nous agite parfois, déchirée entre ce que nous ressentons et sommes censées ressentir ».

« Aujourd’hui, les femmes ont gagné en autonomie et en liberté. L’évolution des mœurs et la liberté sexuelle gagnées chaque jour les invitent à accepter une part de leur désir, à lui faire une place. Alors il se faufile, il s’exprime. C’est royal et c’est tant mieux », continue Nathalie Giraud.

 

Le ton est donné ; encore une fois on est face aux poids de l’Histoire et de la société.

 

libido femme 50 ans

 

 

 

Quelle Libido au fil du temps ? 

Le début d’une relation est souvent top ; c’est la nouveauté, la découverte de l’autre, les projets, la légèreté, ….

Mais il ne faut pas oublier que la baisse du désir fait partie des différentes dysfonctions que peuvent rencontrer un couple à tout moment de leur vie.

L’intensité du désir dépend aussi de nombreuses choses et peut être affectée par différents facteurs : santé physique, rythme de vie (enfants, boulot, … ), relations de couple (infidélité, disputes incessantes, mensonge), santé psychologique (deuil, stress, … ).

 

La Libido à 50 ans ?

Je ne sais pourquoi, mais cette étape de la vie est souvent fatidique.

Une chose est certaine : même si les mentalités changent, j’ai le sentiment que les esprits restent souvent bloqués sur cette date fatidique de 50 ans comme une date de péremption inéluctable.

Serions-nous toujours victimes de sexisme et d’âgisme ? Serions-nous hors compétition à 50 ans ?

Ce chiffre « 50 ans » continue de hanter les esprits. Pourtant depuis les années 70’s, les femmes se sont émancipées sur le sujet et revendiquent plus leur désir.

Posons la question aux copines (divorcées ou séparées pour la plupart).  

 

La Libido à 50 ans sort de l’ombre ? 

Laurence, 53 ans – divorcée – célibataire

« Quand je me suis retrouvée seule après une vie de couple plutôt monotone qui tournait autour des courses et des enfants, le vieillissement et ma nouvelle vie de célibat m’angoissaient. Mais je m’ennuyais et j’avais fait le choix de partir et de vivre. Trois milliards de questions trottaient cependant dans ma tête dont celle de savoir si j’allais être capable d’avoir une libido à 50 ans épanouie ».

« J’ai pris ma vie en main, je me suis inscrite sur des sites de rencontres pour tester mon potentiel sexuel …. En fait c’est comme faire du vélo cela ne s’oublie pas ».

« Libérée de toute contrainte et de poids social, je vis aujourd’hui ma libido à 50 ans d’égal à égal avec les hommes. Je m’étais résignée, je me croyais reléguer au rang de vieilles filles. Ma nouvelle vie est en réalité une révolution. Je sors quand je veux, j’ai des amants et des papillons dans le ventre ; je m’affirme » !

 

Valérie, 55 ans – divorcée – en couple

« Séparée depuis 2 ans, je viens de rencontrer un homme qui me fait vibrer. Jamais je n’avais connu cela ! Un réel épanouissement comme une nouvelle liberté retrouvée. Je n’ai plus de contrainte, je suis devant une page blanche et surtout, je n’ai plus rien à perdre mais plutôt tout à vivre. Autre chose très importante, je me connais mieux, j’ai muri, j’ose parler avec mon partenaire ».

 

Cela parait tellement facile et évident. On semble très loin des clichés de la femme de 50 ans à la libido en berne.

 

libido-femme-55-ans

 

 

La réalité est-elle toujours rose ? 

Caroline, à nouveau en couple après une séparation :

« Se retrouver sur le marché à 54 ans après le départ du mari, des enfants, avec des ennuis financiers et de boulot n’est pas une mince affaire. On se trouve moche, nulle et inutile. La première chose est de se relever puis de retrouver confiance en soi avant de se lancer dans une nouvelle vie ».

« Les sites de rencontres par exemple, ne sont pas forcément miraculeux et ne rassurent pas toujours sur le statut de femme de 50 ans. Certains hommes de 50 ans sont déprimés et on n’a surtout pas besoin de cela ; d’autres sont trop sérieux, ont besoin d’une mère. Enfin , histoire de nous achever, certains plutôt beaux gosses cherchent des femmes plus jeunes et donc ne nous calculent pas ! Certains clichés perdurent : serions-nous hors compétition ? incapables de les satisfaire » ?

« Rencontres aléatoires, manque de confiance, doute, tout ceci n’est pas toujours très rassurant. Mon conseil est de ne pas céder à la morosité mais croire en soi »….. parce que nous le valons bien ! Ah ah ah

 

La liberté serait elle la clé ? 

Avec une certaine liberté « retrouvée », une vie « sans contrainte », les quinquas semblent affirmer leur désir.

Pour Laurence : « Evidemment l’idée du couple me plait toujours mais j’ai envie d’un couple autrement, pour ne pas avoir à gérer la charge mentale, pour être disponible et pour vivre pleinement ».

 

 

A 50, 40 ou 30 ans, la libido reste une énergie qui circule et qui fluctue en fonction des moments de la vie.
Mais c’est aussi une énergie qu’on doit alimenter, convoquer et provoquer !

Pimentez votre vie, parlez, jouez, imaginez, vivez, toujours et encore !

 

Libido à 50 ans ? Finalement, l’âge a-t-il un rapport avec le désir ? 

 

 


J’espère que vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à me le dire, à vous abonner gratuitement à la newsletter pour recevoir régulièrement les derniers posts. Vous pouvez aussi partager et me suivre sur les réseaux sociaux.


Vous pourriez aussi aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.